Forum [REM] : La communauté

Bienvenue sur le forum officiel de la [REM] soldat !

La [REM] est désormais ré-ouverte au recrutement !

Rejoignez-nous en vous inscrivant ici.



Afin de ne pas rater la newsletter de notre forum, veuillez ajouter l'adresse mail de notre administrateur fr_Jagdmeister à votre liste de contact :
fr.jagermeister@gmail.com .

Merci et à bientôt sur le champs de bataille !

Forum [REM] : La communauté

REMEMBER WORLD WAR II : le devoir de mémoire et de reconstitution historique

Suite au passage à la nouvelle version phpBB "Invision" du forum, il se peut que quelques bugs d'affichage subsistent. Merci de les signaler en cliquant sur ce lien ! Bien à vous, fr_Jagdmeister
La communauté [REM] vous souhaite la bienvenue sur son forum ! :D
La XXIXe reconstitution de batailles historiques [REM] organisée par Thibautc se tiendra les soirs du week-end du samedi 1er et dimanche 2 avril à 20h : [Edition Spéciale - Kharkov 1943] (2/2) "Comme une revanche - La contre-attaque du SS-Panzerkorps !" (10-15 Mars 1943)
« Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone... »
Le recrutement de notre communauté section "Gaming" est ouvert ! Rejoignez-nous en postulant ici !
Google translator shortcut

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 1 utilisateur en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 1 Invité

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Dim 1 Nov - 6:04

Derniers sujets

Novembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
  12345
6789101112
13141516171819
20212223242526
27282930   

Calendrier Calendrier

Actuellement sur Mumble


[une section pour les films svp]l'Histoire et le cinema numero 1 : du sang, des muscles et des Grecs

Partagez
avatar
jetsartizen
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 306
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 19
Localisation : Normandie, j'ai juste 71 ans de retard :p

[une section pour les films svp]l'Histoire et le cinema numero 1 : du sang, des muscles et des Grecs

Message par jetsartizen le Mar 11 Juil - 16:55

(je poste ca la car pas de section film ...)

[size=35]L’Histoire et le cinema[/size]
[size=35]Numero 1[/size]
 
[size=35]300 de Z.Snyder[/size]
 
Je propose un nouveau « formalisme » pour présenter une œuvre cinématographique traitant d’un événement historique que je vous laisse reprendre ou non a votre guise si vous souhaitez m’accompagner sur ce chemin.
 
Vous n’y avez sûrement pas échappé, il a fait parler de lui pendant sa sortie en salle, le fameux film presque inclassable de Snyder sobrement intitulé « 300 » traitant de la 2eme guerre médique.
Avant toute chose je tiens a préciser que je ne traiterai que le premier film et pas le second, il y a déjà assez a dire.
Snyder est un ancien réalisateur de publicité qui après son remake du fameux film de Zombie de Romero, cherche à faire entrer son nom à Hollywood. Il décide alors de réaliser un film sur les spartiates durant leur guerre contre les perses, sujet peu abordé (une seule fois pour être précis et il y a très longtemps). Il s’inspirera notamment de la bande dessinée du même nom écrite par F.Miller, au dessin violent et cru.
Voila pour les présentations. Mais comme je l’ai dit le film soulève plusieurs questions, déjà est ce un film historique ou mythologique ? Est-ce que sa présentation des spartiates est fidèle ? Etc …
 
[size=35]I)           [/size][size=35]Le contexte[/size]
 
Avant toute chose reprenons le contexte historique dans lequel s’inscrit le film.
Le film relate des événements datant de 480 avant J.C. Il s’agit ici de la 2eme guerre medique ayant opposé une coalition grec à l’empire Perse.
La première guerre médique à lieu 10 ans plus tôt, quand Darius roi de Perse rassemble une impressionnante armée dans le but d’envahir la Grèce, alors déchirée entre les différentes cités qui la compose (Sparte, Athènes, Corinthe etc …). Darius compte bien exploiter ce manque d’unité de la Grèce pour envahir les cités états une par une. Apres avoir mis à genou la cote ouest de l’actuelle Turquie, il prévoit un débarquement en Grèce avec ses forces mercenaires.
Les cités états réagissent et quelques unes s’unissent autour d’Athènes pour lutter contre Darius. A noter que Sparte de participera pas aux combats, ces derniers se déroulant durant une période religieuse importante ou la cité ne doit pas faire la guerre.
Les athéniens interceptent l’armée Perse alors en plein débarquement et les phalanges Hoplite menées par un certain Thémistocle écrasent l’ennemi, c’est la bataille de Marathon. Le roi Perse aurai alors été grièvement blessé, il décédera peu de temps après. Il laisse malgré tout un vaste empire à son fils Xerxès, qui va entreprendre la reconstruction de l’armée dans le but de venger son père.
Cette fois, il entreprend le voyage a pied (bien qu’une flotte importante l’accompagne mais ce n’est pas le propos ici) et envahi le nord de la Grèce.
De nouveau, les cités Grecques forment une coalition menée par Thémistocle afin de barrer la route aux Perses, c’est le congrés de Corinthe. Le roi de Sparte Léonidas, prépare alors son armée pour marcher vers le nord, malgré les interdictions religieuses (ce qui va limiter le contingent Grec). Sur le chemin il est rejoint par quelques autres armées Grecs ce qui porte son armée à 7000 hommes (plus les périèques et les hilotes qui sont des auxiliaires en quelque sorte). En face Xerxès aligne quelques 250 000 hommes ainsi que quelques éléphants.
Léonidas choisit de préparer la défense dans les Thermopyles, un défilé qui limitera l’influence du nombre sur la bataille. Les phalanges sont en places, en face Xerxès qui avait attendu 4 jours avant de lancé l’assaut s’impatiente et lance la première charge. Celle-ci sera repoussée dans un combat qui aurai duré 1 jour. Le second jour, ce sont les immortels qui sont envoyés. Il s’agit d’une unité d’élite, composé de 10 000 hommes. Leur nom vient du fait qu’à chaque fois qu’un homme était tué, il était immédiatement remplacé entretenant ainsi le sentiment d’immortalité. Malgré tout, les immortels sont repoussés.
Mais un Grec nommé Ephialtès trahit les coalisés et montre à Xerxès un chemin permettant de contourner les Grecs. Léonidas renvoie une importante partie de son armée et reste avec les fameux 300 spartiates pour l’ultime combat du 3eme jour.
Léonidas est tué ainsi que ses 300 hommes, mais Xerxès a été grandement retardé, tandis que sa flotte a été humiliée par Thémistocle durant une suite d’audacieuses escarmouches.
Il capture finalement Athènes, abandonné par Thémistocle afin d’attirer la flotte de Xerxès dans l’étroit corridor de Salamine ou il écrasé finalement les Perses. Xerxès abandonne la campagne de Grèce après differents combats sur terre qui finissent d’achever le moral de ses troupes.
Aujourd’hui encore on peut lire aux Thermopyles « passant va dire a Sparte comment nous sommes mort pour obéir à ses lois » (que l’on retrouve sur certains monuments de la 2eme guerre mondiale, en Auvergne entre autre).
 
Snyder a donc un contexte intéressant et conséquent à mettre en scène, le défie est il relevé ?
 
[size=35]II)    [/size][size=35]le film[/size]
 
[size=35]a)          [/size][size=35]quel categorie ?[/size]
 
la première question avant même d’aborder l’aspect purement cinématographique, c’est la catégorie du film.
En effet si Snyder présente un contexte historique, il n’empêche qu’il le présente sous un jour complètement différent que celui d’un simple documentaire. On y aperçoit entre autre un bestiaire tout a fait imaginaire et un oublie totale des quelques 6700 autres combattants.
 
Tout d’abord pour reprendre un peu l’idée du Fossoyeur de films, on ne peut pas vraiment dire que c’est un film mythologique, puisque ce sont des faits réels, il y a bien eu une bataille des Thermopyles, donc le classer comme pur film mythologique n’a pas de sens. Mais force est de constater que Z.Snyder reprend le file d’une épopée Homérique, en transformant la réalité en mythe (comme avec la guerre de Troie). Il y a plusieurs buts a cela, déjà comme dit juste avant, donner un aspect lyrique et poétique présentant le film comme une sorte de nouvel Iliade, mais aussi pour rendre le spectacle plus divertissant tout simplement. C’est cela qui fait d’ailleurs une des forces de Snyder, savoir doser parfaitement le divertissement. En effet il y fait apparaître des espèces de Troll par exemple, il est évident pour le spectateur qu’il n’y avait pas historiquement de Troll, mais le but est de renforcé l’image du desequilibre de forces. On retrouve également un personnage de Xerxes bien travaillé dans la forme, par sa déification et sa taille démesurée pour un homme il représente lui-même la supériorité numérique Perse sur le «  petit » Léonidas. De plus Xerxès est ici présenté comme un Dieu certes, mais le Dieu des enfers, « invoquant » toutes sortes de créatures pour vaincre les spartiates, un peu comme les 12 travaux de Hercules ou ce dernier doit vaincre des betes divines entre autre. La voix off du soldat spartiate qui raconte à ses camarades l’action fait d’ailleurs largement écho à ce lyrisme.
Tout est dans la symbolique exactement comme dans un véritable mythe grec, on peut donner comme dernier exemple, le physique des soldats spartiates avec des muscles aux traits bien marqués fait référence aux peintures sur les poteries des sportifs ou héros grecs de l’antiquité.
Bref, si le film n’est effectivement pas un film mythologique, il n’en reste pas moins que son inspiration des récits Homériques ou mythologique est forte et surtout assumé par l’auteur qui n’a pas réellement la volonté de peindre une fresque historique, mais plutot mythologique afin de divertir le spectateur mais aussi dans un but lyric évident.
 
[size=35]b)         [/size][size=35]et donc ce film ?[/size]
 
Les critiques du film ont été très partagées, notamment dans la presse, principalement a cause de ce flou assumé sur la catégorie du film que certains n’ont pas réussi à saisir ou que d’autre n’ont pas compris la pertinence. Mais il n’empêche que le film reste une surprenante réussite (en témoigne le 3.9/5 offert par les critiques publiques d’allociné).
D’abord ceux qui aiment ces envolés mythique au sein de la réalité apprécieront ce travail parfaitement dosé entre excès et divertissement.
Mais surtout ceux qui ont lu et apprécié la BD s’y retrouveront complètement, notamment avec cet espèce de « vignetage » des plans séquences (flagrant au début) et ces scènes presque figées qui offre de superbes arrêts sur image (un peu comme JJ Abrams mais de façon moins grandiose, plus proche des personnage, typiquement la scène ou l’émissaire perse dresse son cheval). Cet façon de traité l’image est plutôt original, surtout pour un film de ce genre.
Par contre j’ai envie de dire « heureusement qu’il y a cette originalité », parce que niveau scenario, pour les passionnés d’histoire la fin est déjà connue et pour les autres, le film ne regorge pas de rebondissements ou de retournements de situations, on devine même un peu trop le scénario des le début ce qui laisse très peu de part au suspens (seul le coup de traitre d’Ephialtès constitue un véritable rebondissement, mais la encore que pour le non passionné). Même problème avec les dialogues qui sont trop prévisibles pour beaucoup, mais bon difficile de faire mieux dans le cadre d’un film historique.
La musique de T.Bates convient au film sans pour autant être transcendante (personnellement je me dis pas « tiens je vais écouter la BO de 300 » dans la voiture).
Le jeu d’acteur est correcte, rien a dire la dessus non plus, le rôle de Léonidas risquait un peu de coller à la peau de G.Butler mais il a réussit à sortir de l’image de l’héroïque roi de Sparte.
On a donc finalement un film plutôt bon et on peut même se demander s’il aurai pu être meilleur, peut être avec une bande son d’Hans Zimmer mais c’est un autre problème …
Mais une dernière question reste en suspend, qu’en est il de l’historicité ?
 
[size=35]c)           [/size][size=35]historique ou non ?[/size]
 
En effet, mettons de coté les evidentes aberrations historiques et regardons ce qu’il en est.
Déjà première chose qui va embeter le spectateur attentif, c’est l’oublie presque totale des alliés de Sparte. Certe le film montre que les 300 sont rejoins par des arcadiens, mais il n’y avait pas que des arcadiens et il n’y avait pas non plus que 300 spartiates. Et c’est bien là l’un des principaux problèmes du film. Dans les faits on pourrai justifier cela par un choix artistique afin d’accentuer encore le déséquilibre des forces et jouer sur cette aspect mythique, mais non ici une telle déformation des faits est dangereuse, la conséquence de cela est que dans l’inconscient collectif les Thermopyles reste une bataille entre Spartiates et Perses uniquement, ce qui est faux.
Un autre défaut historique du film est lié à cela. En effet si la première partie du film sur l’agogé (institué par Lycurgue) est bien faite et intéressante, mais elle présente (comme tout le reste du film) les Spartiates comme de violents guerriers sanguinaires qui ne s’intéressent qu’à la guerre. Or ceci est historiquement faux, le spartiate avait d’autres activités que la guerre, notamment le chant et la poésie (sans parler de la politique), en témoigne l’exemple de Lycurgue. Mais les personnes regardant le film risquent alors de ne retenir que cette aspect guerrier. Alors oui là encore cela se justifie par le fait qu’un film ne peut pas tout raconter, mais cela a des conséquences sur l’image inconsciente que l’on se fait du Spartiate.
Il y a encore quelques incohérences dans ce genre mais je voudrai surtout finir par la plus grosse, cette aspect que Sparte serai une belle démocratie ou les citoyens sont tous libres, c’est donc pour cela que les 300 viennent se sacrifier etc …
Il faut savoir que Sparte est un symbole qui sera très souvent réutilisé, notamment par les USA durant la guerre froide (pour stimuler ou critiquer d’ailleurs), en témoigne le fait que le portrait de Lycurgue apparaît dans la chambre du congrée. C’est en partie pour cela que dans l’imaginaire collectif le spartiate se bat pour la liberté. C’est cela que Snyder retransmet, dans un but clair de rendre le récit universel.
Mais dans les faits c’est très mal fait et cela amene encore une fois les personnes à avoir une fausse idée sur le système social de Sparte.
En effet Sparte n’est pas une démocratie, c’est une monarchie complexe avec une sorte de conseil (que l’on peut d’ailleurs voir dans le film) où la société est bien stratifiée.
Au sommet on trouve la famille royale, vient ensuite les aristocrates, puis les Spartiates ou citoyens, puis les périèques et les hilotes puis enfin les esclaves.
Pourquoi cette stratification complexe vous allez me dire ? Et bien parce qu’il est plus difficile d’être spartiate qu’il n’y parait. Avant tout il faut être né de parents spartiates, il faut avoir suivi l’agogé mais il faut également avoir les richesses suffisantes pour se payer son équipement et surtout pour participer au financement de banquets quotidiens, sous peine d’être recalé au rang de périèques. Donc on est libre à Sparte sous conditions d’être citoyen issu de Spartiates et si on a de quoi payer …
Finalement le film est assez correcte sur le déroulement historique de la bataille et sur les differents enjeux stratégiques de celle-ci, mais il manie bien maladroitement l’image du Spartiate pour la concocter à sa manière ce qui est bien dommage.
 
[size=35]III)        [/size][size=35]conclusion[/size]
 

Quoi qu’on en dise cela reste un film réussi et intéressant à étudier. En effet on peut s’amuser (un peu comme je viens de faire) à jouer au jeu des 7 erreurs et à essayer d’expliquer et de comprendre ces erreurs. Je le conseil dans tous les cas, même si subjectivement parlant c’est sur qu’il ne plaira pas à tous le monde.
avatar
fr_Jagdmeister
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 1642
Date d'inscription : 01/12/2013
Age : 25
Localisation : Région de Luxembourg

Jeu vidéo préféré : Iron Front: Liberation 1944

Re: [une section pour les films svp]l'Histoire et le cinema numero 1 : du sang, des muscles et des Grecs

Message par fr_Jagdmeister le Mar 11 Juil - 17:07

Section déjà existante pour info, tu es dans la bonne : Récits, textes et autres

Merci de rééditer le titre de ton topic.

PS : la mise en forme ne fonctionne pas pour ton post.

Bien à toi


________________________________________________________________________________


fr_Jagdmeister    
Commandant, fondateur et administrateur du forum et de la communauté Remember World War II.

    La date/heure actuelle est Mer 22 Nov - 4:28