Forum [REM] : La communauté

Bienvenue sur le forum officiel de la [REM] soldat !

La [REM] est désormais ré-ouverte au recrutement !

Rejoignez-nous en vous inscrivant ici.



Afin de ne pas rater la newsletter de notre forum, veuillez ajouter l'adresse mail de notre administrateur fr_Jagdmeister à votre liste de contact :
fr.jagermeister@gmail.com .

Forum [REM] : La communauté

REMEMBER WORLD WAR II : le devoir de mémoire et de reconstitution historique

Suite au passage à la nouvelle version phpBB "Invision" du forum, il se peut que quelques bugs d'affichage subsistent. Merci de les signaler en cliquant sur ce lien ! Bien à vous, fr_Jagdmeister
La communauté [REM] vous souhaite la bienvenue sur son forum ! :D
La XXIXe reconstitution de batailles historiques [REM] organisée par Thibautc se tiendra les soirs du week-end du samedi 1er et dimanche 2 avril à 20h : [Edition Spéciale - Kharkov 1943] (2/2) "Comme une revanche - La contre-attaque du SS-Panzerkorps !" (10-15 Mars 1943)
« Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone... »
Google translator shortcut

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 4 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 4 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Dim 1 Nov - 6:04

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Derniers sujets

Août 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
 123456
78910111213
14151617181920
21222324252627
28293031   

Calendrier Calendrier

Actuellement sur Mumble


Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Partagez
avatar
Crysagon
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 11
Date d'inscription : 03/01/2014
Age : 24
Localisation : Londres

Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Crysagon le Mer 5 Mar - 10:56

Bonjour à tous, j'ai envie de vous présenter un sujet méconnu des livres d'Histoire et qui pourtant a été important dans le déroulement de la Seconde Guerre Mondiale!

Mais tout d'abord, plantons le contexte dans lequel s'est déroulé l'invasion!


Contexte :

Le Royaume d'Italie est sur une politique d'expansion (Somalie 1889, Libye 1911, Éthiopie 1936) et veut étendre son territoire, à la manière du Reich Allemand (Anschluss, et annexion des Sudètes en 1938). De plus Mussolini prend comme modèle l'Empire Romain qui contrôlait tout le bassin méditerranéen, et veut reproduire la même chose à long terme avec le Royaume d'Italie. Son seul obstacle à cela est la présence des Britanniques en Grèce et en Égypte. L'occupation de la péninsule balkanique lui permettrait d'isoler les forces Britanniques stationnées en Égypte, et ensuite de les menacer directement depuis la Libye.
L'Albanie, occupée par les italiens jusqu'en 1920 et sous influence italienne est la tête de pont idéale pour envahir la péninsule Balkanique et la Grèce. Le 7 avril 1939, 5 mois avant le début de la Seconde Guerre Mondiale, les troupes italiennes, forte de 100 000 hommes et 94 chars sont débarqués sur les côtes albanaises. Le seul gros affrontement qu'il y eut fût celui de la bataille de Dürres, où 500 marins et gendarmes albanais tinrent tête pendant 36h à une division italienne de 10 000 hommes. Il fallut attendre l'intervention des blindés pour déloger les défenseurs, et au final les italiens comptèrent 400 morts, pour 160 albanais.
Le 12 avril les albanais capitulent, le roi Zog 1er (oui) est exilé, et le pays devient un protectorat italien. L'Italie possède dès lors une frontière commune avec la Grèce, et attendra la fin du conflit avec la France pour s'attaquer au reste de la péninsule balkanique, à savoir la Grèce.

En Grèce, le roi Georges II nomme Ioannis Metaxas premier ministre le 13 avril 1936, qui instaure un régime dictatorial, et se lance dans un programme de modernisation de l'armée et de défense du territoire. Étant donné que la Bulgarie est la seule menace potentielle en 1936, il fait construite la ligne Metaxas (système de fortifications de 155km de long proche de la ligne Maginot) à la frontière gréco-bulgare. Le problème est que l'armement et le matériel grec est importé, et en 1938, à l'approche du conflit, la plupart des commandes ne furent pas livrées.



Lorsque Mussolini envahit l'Albanie, l’état-major grec se prépare à une invasion italienne. Le 1er ministre Metaxas a toujours eu de bonnes relations avec l'Allemagne Nazie, mais lorsque le conflit en Europe éclate, il préserve la neutralité de la Grèce, mais, encouragé par le roi Georges II, se rapproche du Royaume-Uni. En 1939, le Royaume-Uni garanti une aide militaire à la Grèce si elle se fait attaquer, car pour les britanniques, l'île de Crète (voir carte A) représente un poste de défense stratégique pour l’Égypte, le canal de Suez, et donc les Indes


Le début des hostilités :

Alors que l'armée italienne rentre de France après la victoire des troupes allemandes, le gouvernement italien lance une campagne de propagande anti-grec, et commence une série de provocations, tel que le survol du territoire grec, ou le 15 août 1940, le torpillage du croiseur grec ELLI, faisant une dizaine de morts et une vingtaine de blessés. Bien que les grecs aient la preuve de la responsabilité italienne, soucieux de garder leur neutralité dans le conflit, déclarent que le sous marin est de nationalité inconnue et classent l'affaire.



Le soir du 27 octobre 1940, Mussolini donna un ultimatum à Metaxas : les grecs devaient laisser les troupes italiennes occuper certains points stratégiques du pays. Le lendemain matin, Metaxas rejeta publiquement l'ultimatum, et le 28 octobre, le Royaume de Grèce entra officiellement en guerre contre les forces de l'Axe! (ce jour devenu férié est encore célébré en Grèce) Il faut savoir alors que la Grèce est le seul pays européen à se dresser contre les forces de l'Axe (bien sûr il y a encore l'Angleterre, mais le fait que ça soit une île ne permet pas les affrontements terrestres)


L'offensive italienne (28 octobre 1940-13 novembre 1940) :

Le plan d'origine des italiens consistait à prendre l’Épire (voir carte A), puis faire une percée en Macédoine occidentale jusqu'à Thessalonique, capturer la ville, assurer le contrôle du nord du pays, puis descendre au sud et de prendre Athènes.



Épire : L'offensive commença le 28 octobre, et les troupes italiennes, mal préparées et mal organisées ne parvinrent pas à percer les défenses grecques, et leur chars (la chenillette CV-33 et le char léger M11/39) mal adaptés au terrain montagneux se heurtèrent aux défenses antichar qui se firent très efficaces. Malgré leur supériorité numérique (85 000 hommes contre 35 000 grecs mal équipés), les italiens voient leur offensive se faire stopper le 9 novembre 1940, et le 13 novembre, la division Julia, forte de 17 500 hommes se fait quasiment détruite par le IIe corps d'armée grec.
Macédoine occidentale : Le 31 octobre, devant l'inactivité italienne sur le front, l'état-major grec déplace le IIIe corps d'armée vers l’Épire en vue d'une contre attaque, qui fut repoussée au 14 novembre pour des raisons logistiques
Crète : Devant la résistance inattendue des grecs, les britanniques envoient des troupes en Crète pour permettre aux forces grecques sur place de renforcer le front en Épire.

Du côté italien, Mussolini donne le commandement des opérations au général Umbaldo Soddu, qui rassemble les troupes en Albanie, et donne l'ordre de se placer sur la défensive. Cette manœuvre est donc un aveux de l'échec de l'offensive italienne.




La contre attaque grecque (14 novembre 1940-janvier 1941) :

Les troupes grecques, renforcées par le IIIe corps d'armée venant de Macédoine occidentale et des réservistes venant de tout le pays, passèrent à l'offensive le 14 novembre en direction de Korçë (voir carte A)
Après une forte résistance italienne sur une ligne fortifiée, les grecs, avec du matériel italien capturé, firent une percée le 17 novembre, et le 22, entrèrent dans Korçë.
Les italiens laissèrent quelques unités albanaises comme bouclier pour couvrir leur retraite, qui furent détruites par les grecs. Cela permit aux italiens de se regrouper et d'éviter la débâcle
Les grecs lancèrent une offensive générale sur le front, et capturèrent une partie des villes du sud de l'Albanie que les grecs appellent l’Épire du Nord, territoire revendiqué sans succès au lendemain de la Première Guerre Mondiale.
L'hiver 1940 fut très rigoureux, et le manque de moyens logistiques combinés à la supériorité numérique des italiens arrêtèrent l'offensive grecque. Leur dernier coup d'éclat fut la prise de la forteresse de Këlcyrë le 10 janvier 1941 par le IIe corps d'armée




Bilan :  

Les italiens comptèrent à peu près 13 700 victimes et les grecs 13 300. Cette résistance puis offensive força l'admiration des forces Alliées et des forces de l'Axe, car la Grèce seule a tenu tête à Mussolini, et Churchill déclara par la suite "Nous ne dirons pas que les Grecs combattent tels des héros, mais que les héros combattent tels des Grecs"




Merci d'avoir lu mon article, s'il vous a plu, j'en publierais un sur la Bataille de Grèce (intervention des troupes allemandes) la semaine prochaine  

En attendant prenez pas froid au pieds!

Crysagon
avatar
novi62_fils
Officier [REM]
Officier [REM]

Nombre d'obus tirés : 767
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par novi62_fils le Mer 5 Mar - 12:49

notre reporter des sujets méconnus !
Et non ce n'est pas le même,les marquages présents en Albanie sont manquant sur celui d’Angleterre,et lors de la restauration d'un chars,les conservateurs préfèrent remettre les mêmes insignes.
avatar
Kobja
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 27
Localisation : là-haut sur la montagne

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Kobja le Mer 5 Mar - 13:43

C'est dingue comme l'armée italienne est mauvaise.  

ça leur trouait le cul de prévoir du support d'artillerie ou aérien?

Hâte de lire la suite et l'intervention Allemande, là c'est un autre niveau.  


Dernière édition par Kobja le Mer 5 Mar - 14:39, édité 1 fois
avatar
fr_Jagdmeister
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 1614
Date d'inscription : 01/12/2013
Age : 25
Localisation : Région de Luxembourg

Jeu vidéo préféré : Iron Front: Liberation 1944

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par fr_Jagdmeister le Mer 5 Mar - 13:47

Sacrés grecs ! Très sympa cet article !   
avatar
Cada
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 17/12/2013
Localisation : entre les grandes théories et les petits détails

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Cada le Mer 5 Mar - 19:56

Merci pour l'article, très instructif !

Grâce à Crysagon, nous apprendrons donc bientôt pourquoi les nazis retardèrent l'invasion de l'URSS, comment les renforts britanniques furent détournés d'Egypte vers la Grèce, et peut-être aussi ce que Churchill envisageait jusqu'en 1943 (et surtout pourquoi)...
avatar
fr_Jagdmeister
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 1614
Date d'inscription : 01/12/2013
Age : 25
Localisation : Région de Luxembourg

Jeu vidéo préféré : Iron Front: Liberation 1944

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par fr_Jagdmeister le Mer 5 Mar - 21:11

Cada a écrit:Merci pour l'article, très instructif !  

Grâce à Crysagon, nous apprendrons donc bientôt pourquoi les nazis retardèrent l'invasion de l'URSS, comment les renforts britanniques furent détournés d'Egypte vers la Grèce, et peut-être aussi ce que Churchill envisageait jusqu'en 1943 (et surtout pourquoi)...

Et pourquoi ça ne serait pas grâce à toi ? Tu as l'air d'avoir es attentes bien précises !
avatar
Cada
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 17/12/2013
Localisation : entre les grandes théories et les petits détails

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Cada le Mer 5 Mar - 23:10

C'était une simple suggestion...
Mais je trouve bien que chacun transmette un morceau de ce qu'il a appris, car ainsi se forge une conscience collective.
REMember why ;)
avatar
Crysagon
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 11
Date d'inscription : 03/01/2014
Age : 24
Localisation : Londres

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Crysagon le Mer 5 Mar - 23:29

Bonsoir à tous

Content que mon article vous ai plu, ceux qui me connaissent personnellement savent à quel point j'aime la  Grèce en général, et donc je voulais à travers cet article souligner l'effort méconnu qu'on fait les grecs pendant la guerre. Bien sûr ils se sont battu que quelques mois, mais ils ont tenu tête à l'Axe, et ont retardé l'opération Barbarossa, et donc on peut dire qu'ils ont contribué à la victoire des Alliés!

A l'origine je voulais juste faire un article sur cette campagne dont personne ne parle (parce que la Bataille de Grèce et la Bataille de Crète sont des épisodes plus connus) mais comme c'est un sujet intéressant je ferais d'ici la semaine prochaine deux articles sur ces deux batailles!

Et pour répondre à Cada j'avais bien évidement prévu de parler de tout ça (brièvement bien sûr, je me concentrerais plus sur l'armée et la résistance grecque) mais comme ça fait parti de l'Histoire j'en ferais allusion, bien évidement ;)

Petite anecdote (Kobja a parlé d'un support aérien, ça m'a fait penser à quelque chose que j'ai lu sur un site sur les affrontements aériens lors de la seconde guerre mondiale.

Alors comme je m'intéresse tant à la Grèce qu'à War Thunder, je voulais savoir quel type d'avions les grecs avaient pendant la guerre! Il s'agit du chasseur PZL P.24 (voir photo 1) chasseur monoplan Polonais de 1933, avec deux cannons et deux mitrailleuses dans les ailes.

Et donc je suis tombé sur l'histoire du lieutenant grec Marinos Mitralexis (voir photo 2) qui, avec quelques PZL P.24 intercepta le 2 novembre 1940 (donc en pleine guerre italo-grecque) un escadron de 15 bombardiers Savoia-Marchetti SM.79, escortés par des Fiat CR.42 (voir photos 3 et 4) qui étaient en vue de bombarder Thessalonique. Après avoir abattu les chasseurs italiens et 3 bombardiers, le lieutenant Mitralexis, à cours de munitions ( il a revendiqué 2 chasseurs et un bombardier), éperonna un bombardier avec la technique du "taran" (pour ceux qui ne connaissent pas, il s'agit de détruire les éléments vitaux de l'appareil ennemi tel que la queue, la gouverne voir pire, le cockpit avec l'hélice de son propre avion). Il se posa en catastrophe et captura les 4 membres d'équipage italiens avec son pistolet une fois au sol. Il fût décoré de la plus haute médaille militaire grecque, la euh... Αριστείον Ανδρείας que j'ai traduit en français par médaille d'honneur, donc la Medal of Honor grecque quoi :) (voir photo 5)

Donc pour moi cet épisode montre à quel point l'acharnement grec à défendre le territoire a vaincu la pantalonnade italienne!

Voilà pour cette petite anecdote   

Galerie de photos :



Cordialement,

Crysagon


Dernière édition par Crysagon le Jeu 6 Mar - 11:48, édité 1 fois
avatar
novi62_fils
Officier [REM]
Officier [REM]

Nombre d'obus tirés : 767
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par novi62_fils le Jeu 6 Mar - 10:35

bravo (encore ^^) pour cette précision sur l'aviation grecque , Icare en aurait été fier !
A bientôt sur Warthunder !
avatar
fr_Jagdmeister
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 1614
Date d'inscription : 01/12/2013
Age : 25
Localisation : Région de Luxembourg

Jeu vidéo préféré : Iron Front: Liberation 1944

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par fr_Jagdmeister le Jeu 6 Mar - 10:49

Crysagon a écrit:pardon, petite rectification, le PZL P.24 est un monoplan, pas un biplan ^^

Pense au bouton "Editer en haut à droite de la fenêtre du message plutôt que de publi-poster  
Je l'ai fait pour toi cette fois   


Pour revenir au sujet de conversation initial, il m'aurait beaucoup étonné faut dire qu'un Biplan puisse contenir deux canons, un dans chaque aile, étant donné l'energie développée par les tirs des canons (qui se voient excellemment bien en Full Real niveau recul et stabilité).

Lorsque ceux-ci sont dans l'axe de l'avion, et donc dans l'axe d'inertie cela n'est pas problématique, mais alors quand ils sont dans les ailes et donc éloignés de la ligne de gravité... ça se sent vraiment beaucoup ^^

J'appuie mon exemple avec les modèles E3 et F en général, des Messerschmitt Bf 109 sur War Thunder. Testez un E3 et essayez de viser, puis tirez et adrmirez le comportement de l'avion ! Réessayez avec un F1, modèle suivant et vous verrez  

Sinon, c'est dommage qu'ils n'aient pas instauré les biplans grecs dans le jeu, sinon je me verrai trop en opération sur une carte qui ressemble à la grèce, et incorporer les chasseurs et bombardiers Italiens... le SM.79 et le C.R. 42 Falco sont dans le jeu en plus !


C.R. 42 Falco (personnel)


S.M. 79 Sparviero Modèle 1939
avatar
Crysagon
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 11
Date d'inscription : 03/01/2014
Age : 24
Localisation : Londres

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Crysagon le Jeu 6 Mar - 11:19

Ok, il faut que je m'habitue un peu plus au forum ^^

C'est vrai que ça aurait été sympa d'avoir des avions grecs dans War Thunder, mais bon, c'est un jeu de seconde guerre mondiale pour grand public, et des épisodes de guerre qui n'ont duré que quelques mois, ça n'intéresse pas grand monde!
Sauf moi haha! Moi je préfère de loin la première phase de la seconde guerre (1939-1941) je trouve ça plus intéressant (bien sûr j'aime aussi le reste) et du coup vous le remarquerez je préférerais jouer qu WOT avec un bon D2 français plutôt qu'avec un KönigsTiger (avec tout le respect que j'ai pour le Tigre II ^^)
avatar
Kobja
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 27
Localisation : là-haut sur la montagne

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Kobja le Jeu 6 Mar - 12:08

15 bombardiers envoyés sur une ville c'est pas pour fournir du support mais pour tuer.

Le pilote Grec est un héros ou un Spartiate. :D

Je voulais parler de la tactique.
Les Grecs ont clairement l'avantage, ils sont retranchés en montagne et avec des pièces antichars.
Les routes sont trop petites, les chars ne peuvent pas se placer sans se gêner et être une cible facile.
Quelques biplans avec des bombes et des pièces d'artillerie auraient peut-être permis de passer la défense mais bon attaquer en terrain montagneux avec des chars il faut avoir 3 neurones et avoir acheté ses médailles.
J'ai assez observé les défenses faites il y a 50 ans dans les Alpes, même dix milles chars ne passeraient pas !

Tu t'attaques pas à un morceau de viande avec un couteau à beurre.  
avatar
novi62_fils
Officier [REM]
Officier [REM]

Nombre d'obus tirés : 767
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par novi62_fils le Jeu 6 Mar - 17:38

Kobja a écrit:Tu t'attaques pas à un morceau de viande avec un couteau à beurre.
Déjà fait   
avatar
Kobja
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 04/12/2013
Age : 27
Localisation : là-haut sur la montagne

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Kobja le Jeu 6 Mar - 20:55

je suis très inspiré ces temps-ci
avatar
Cada
Membre du forum

Nombre d'obus tirés : 163
Date d'inscription : 17/12/2013
Localisation : entre les grandes théories et les petits détails

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par Cada le Jeu 6 Mar - 23:39

Dans toute dictature une minorité domine par la terreur une majorité.  N'oublions pas que l'Italie a combattu dans le camp des Alliés durant la Grande Guerre ; je ne serais donc pas étonné que bien des soldats italiens n'aient pas été très motivés durant la 2e.  Si quelqu'un a des témoignages d'avant 1943 ?...

D'ailleurs par la suite la gauche italienne a été très forte durant plusieurs décennies, ce qui prouve bien un vaste soutien populaire, quoi qu'en disent les Mussolini et leurs petits copains...

Quant à la Grèce, elle fut l'un des enjeux des honteux marchandages de Yalta et Potsdam.
Mais n'anticipons pas ;)

[ Petite parenthèse :
au-delà de la fascination que certains éprouvent pour les exploits individuels du passé et les stratégies guerrières, ce qu'il faudrait retenir d'utile aujourd'hui c'est que lorsqu'on creuse assez loin on s'aperçoit que rien n'a changé pour l'essentiel.  Ce sont ces points communs qui expliquent les grandes tendances, qu'on appelle parfois "le sens de l'Histoire".
A chacun de choisir sa propre réaction, à condition de bien s'informer évidemment...
]
avatar
romain684
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 177
Date d'inscription : 02/11/2013
Localisation : Alsace

Re: Guerre Italo-Grecque (Octobre 1940-Mars 1941)

Message par romain684 le Dim 9 Mar - 14:41

Merci pour l'article!
Justement sur un de mes jeux miniaturisé de stratégie sur lpod on peut jouer la compagne des Balkans, et cet article tombe justement au bon moment!

On attend avec ardeur la suite!

    La date/heure actuelle est Jeu 17 Aoû - 13:29