Forum [REM] : La communauté

Bienvenue sur le forum officiel de la [REM] soldat !

La [REM] est désormais ré-ouverte au recrutement !

Rejoignez-nous en vous inscrivant ici.



Afin de ne pas rater la newsletter de notre forum, veuillez ajouter l'adresse mail de notre administrateur fr_Jagdmeister à votre liste de contact :
fr.jagermeister@gmail.com .

Merci et à bientôt sur le champs de bataille !

Forum [REM] : La communauté

REMEMBER WORLD WAR II : le devoir de mémoire et de reconstitution historique

Suite au passage à la nouvelle version phpBB "Invision" du forum, il se peut que quelques bugs d'affichage subsistent. Merci de les signaler en cliquant sur ce lien ! Bien à vous, fr_Jagdmeister
La communauté [REM] vous souhaite la bienvenue sur son forum ! :D
La XXIXe reconstitution de batailles historiques [REM] organisée par Thibautc se tiendra les soirs du week-end du samedi 1er et dimanche 2 avril à 20h : [Edition Spéciale - Kharkov 1943] (2/2) "Comme une revanche - La contre-attaque du SS-Panzerkorps !" (10-15 Mars 1943)
« Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone... »
Le recrutement de notre communauté section "Gaming" est ouvert ! Rejoignez-nous en postulant ici !
Google translator shortcut

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 3 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 3 Invités

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Dim 1 Nov - 6:04

Derniers sujets

Décembre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
    123
45678910
11121314151617
18192021222324
25262728293031

Calendrier Calendrier

Actuellement sur Mumble


L'arbre des chars Cruisers

Partagez
avatar
beckert
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 318
Date d'inscription : 10/07/2014
Age : 20
Localisation : dans un chars en tant que mécanicien

L'arbre des chars Cruisers

Message par beckert le Sam 22 Aoû - 14:40

CRUISER. « La Royale Cavalerie »






Introduction :
Appelé chars de cavalerie ils sont une série de chars moyen d'assaut britannique.

Ils adoptent une doctrine de fer de lance alliant rapidité et puissance de feu indépendamment de l’infanterie et des chars d’infanterie. S'engouffrer dans les brèches des lignes adverse ou les contourner pour attaquer l'approvisionnement et les communication était leur principale tactique (théorie de Percy Hobart).

Durant la seconde guerre mondial le manque d'intention sur le blindage sur ces chars de cavalerie se fit ressentir mais aussi les nombreux « bâclage » poussé par la situation des conflits, des chars en dessin sortaient directement en production se qui concluait un résultat médiocre en termes de fiabilité.
De plus la faible puissance de feu des canons de 40 et 57 mm (connu pour leur meilleur pénétration a leur époque) donnait une portée de tir nul par rapport au panzer, beaucoup d'équipage anglais racontait que leur obus tombait dans le sable avant de toucher leur cible...

cliquez sur "cruiser MkI" pour ouvrir le spoiler.

Liste des chars cruisers :
Cruiser MkI:

=> Cruiser Mk I (A9)
Production,résumé.

Chars de l'entre-deux-guerres, ce fut le premier chars cruiser, conçu par « Sir John Carden » succédant au chars Médium Mark II c'est le premier tank britannique a tourelle centrale, comme c'était encore l'époque de la grande dépression il souffrait particulièrement de la faible épaisseur de blindage, 14 mm maximum avec beaucoup de faces verticales.

Ses premiers essais commença en 1936 et 125 furent commandés a l'été 1937, 75 furent construit par « Harland and Wolf » (chantier navale) et 50 par « Vickers ». Poussé par un moteur insuffisant d' automobile Rolls-Royce, le moteur fut remplacé par un moteur d'autobus de l'  « Associated Equipment Company » (AEC), les derniers exemplaire fut fabriqué en 1941.


Autre version :





=>Modèle destiné au soutient de l'infanterie  Le Mark I CS (close support, support rapproché) avait un obusier L/15 de 3,7 pouces (94mm), il tirait des obus fumigène et tout autre munition a pouvoir explosif pour contre balancer le manque du 2-pdr en anti-personnel un nombre approximatif de 40 obus était dans le chars.

Il y avait aussi des expériences avec un cadre à rouleaux pour la guerre des mines, un dispositif de tapis pour aller à travers les barbelés et un kit de Fording, testé à Christchurch, Hampshire.

Ces inventions verront le jour plus tard au débarquement équipé principalement sur le churchill.


Ces caractéristiques :

Longueur de 5,8 m, largeur de 2,5 m et une hauteur de 2,65 m. son poids est de 12 t.

Le compartiment du conducteur et celui des tireurs n'était pas séparé ( confortable non?).

Armé d'un canon anti-char QF 2 Pounder (40mm) et d'une mitrailleuse coaxiales Vickers ( vickers .303) plus de deux mitrailleuses de chaque côté du chars de face chacune servie par un tireur se qui faisait un équipage de 6 personnes ( chef de chars, tireur, pourvoyeur (chargeur), conducteur et 2 mitrailleurs). Faute de place disponible dans l'habitacle, l'utilisation des petites tourelles s'avère très difficile.

Pour la motorisation il était équipé du Moteur AEC 179 6 cylindres essence moteur en V pour 150 chv a 2200 tr/mn. 40 km/h sur route pour une autonomie de 241 km a refroidissement liquide (eau) il était préféré au rolls royce pour ça production en série et ses performances. ( les moteur AEC sont le plus souvent des moteur pour bus et tracteur).
Le chars était propulsé par le pignon d'entrainement arrière.


Il était équipé également d'un moteur auxiliaire pour le rechargement de la batterie et la mise en marche du ventilateur du circuit de refroidissement.

Son poids était supporté par des suspension basique à ressort hélicoïdaux ce fut la première base des suspensions Christie qui seront affiné et nommé dans les prochaine années, ces suspensions était très peu efficace en tout terrains du fait quels ne suivaient pas le mouvement de la roue ( non relié par l’intermédiaire d'une articulation elle est rigide, prenez pour exemple votre vélo avec une suspension qui n'est pas relié du cadre au support de roue (bras oscillant) mais relié directement du cadre a la roue et je vous garantie que soit la suspension montrera des fissures au niveau des fixations ou soit votre cosys en montrera) ce problème sera résolu plus tard... Il était équipé d'un système de triple Bogie à roues de taille inégale, (pour aider à réduire le nombre de pièces) tout en réduisant les coûts de maintenance sur le long terme. Cependant, ce sera un choix de conception pauvres. (malheureusement je confirme pas la réduction de pièce car je n'est pas trouvé de schéma ou même étudié le chars de près pour confirmé ce fait)


Bogie:(Boggie) : désignation anglaise pour cabriolé, attelage hippomobile se guidant facilement.

Je ne vais pas m'étendre sur le sujet car il y a des termes technique qui vont nous envoyer loin en hors sujet.

Def : Châssis porteur à deux ou trois essieux supportant l'extrémité d'un véhicule de chemin de fer, relié au châssis principal par une articulation. (certains sont relié aux essieu moteur, se ne sont pas des bogies porteur mais moteur se qui sert de propulsion ou traction).


 
Le bogie est un ensemble d'éléments : essieux, roues, suspensions et freins.

on peut bien voir le pivot dessous le wagon blanc qui se fixera sur le bogie. (un pivot c'est tous simplement une pièce ayant pour mouvement une rotation comme un attelage de remorque voiture, camion... ce qui permet de faire suivre une courbe a ça remorque a gauche ou droite quand demandé)

La charge du véhicule sera mis en rotation facilement a l'aide de ses bogies suite a la commande du pilote pour tourner. Attention se système ne sert pas a tourner il sert juste a déplacer la masse du véhicule.

Ces freins étaient placé a l’extérieur des trains de roulement pour un meilleur refroidissement..

Et assez rare.. ce fut le premier char ayant un système entièrement hydraulique pour le fonctionnement de la tourelle.


États de service :

Pour le service le cruiser MkI a été utilisé en France dans la 1er division blindée BEF ( British Expeditionary Force ) jusqu'au retrait de Dunkerque en 1940, il a été utilisé aussi en Grèce pour aider les grecs engagés contre les forces allemande durant Avril-Mai 1941 et au début des combats en Afrique du nord avec les 2e et 7e division blindée. Les chars restant pour la plus part survivant sont rapatriés et utilisés comme chars d’entraînement.

Il donna globalement satisfaction pour sa mobilité moyenne et surtout pour son canon de 2 livres qui était très efficace à cet époque de début de guerre mais le manque de blindage faisait de lui une cible également vulnérable face aux tirs ennemis. le manque de munition à pouvoir explosif a été aussi très problématique, suivi du manque de fiabilité reconnue pour les chenilles qui se tordait souvent.


MkI de la BEF.




MkI en Libye automne 1940, camouflade de la 6e et 1e RTR.




MkI en Libye, El Agheila en mars 1941.


MkI CS en Grèce Mai 1941.




Source : Wikipédia, tanks-encyclopedia.com, militaria.forum.com, war-drawing.be, wwiivehicules.com, forum actif royaume d’Écosse, tristelune.ch, 2iemeguerre.ca, youtube chars cruisers, source personnel.
MkII:




=> Cruiser Mk II (A10)

Production,résumé.

Toujours armé du canon 2 pdr,
Grossièrement une amélioration du Cruiser MkI (il garda globalement la même structure, le compartiment conducteur n'était pas séparé comme dans le MkI.)
Le Cruiser II (A10) fut conçu par Sir John Carden de la compagnie Vickers en 1934.
Un blindage riveté fut placé sur les cotés et l'avant du char et sur toutes les faces de la tourelle se qui doubla presque l'épaisseur de blindage, appelée blindage a 1 pouce (25.4mm) ce qui lui rajouta 2,3t.

Les plus grand changement sont l'armure, soulevé jusqu'à 30 mm (1,18 po) sur le nez et masque, et 14 mm (0,55 po) d'ailleurs, tandis que le fond, plaque arrière et le toit étaient seulement 6 mm (0,24 po) d'épaisseur, puis les tourelles (concept obselet) de chaque coté de la face avant du char ont été retirées pour libérer de la place pour le rangement de munition et l'aménagement d'une nouvelle face avant.

Les autres changements fut une mitrailleuse de 7,92 Machine gun Besa dans une barbette (blindage complet entourant une arme et sont, ses servant(s)) à droite du conducteur, ce rajout ne simplifiait pas le ralliement en munition puisque la coaxial était toujours une 303.

Tous le reste des éléments système était du char MkI ce qui donna une insuffisance en puissance moteur, à cause du rajout de blindage, le cruiser n'était plus un chars utilisant la rapidité (plus de 2t que la version A9) le moteur de 150 chv ne pouvait plus pousser aisément les 14-15 tonnes.
Mais n'y le blindage était suffisant, en 1939 sa valeur était déjà dépassée. Bien qu'il soit placé pour une utilisation de chars d’infanterie.

La production fut lancée en juillet 1938 par une commande total de 175 chars y compris les versions CS. 45 unités construites par la Birmingham Railway Carriage and Wagon Company, 45 par la Metropolitan-Cammell et 10 par Vickers. Fin 1939, une autre commande fut attribuée à la Birmingham Railway Carriage and Wagon Company, cette fois pour 75 chars.
Un ordre de 100 a été placé en 1938.la première livraison en décembre 8/12/1939.

Le prototype A10E1 fut complété en 1936 après 5 mois du A9, avec la mort de Carden en 1935 (crash d'avion) le projet fut ralentit, en 1937 il a été décidé de désigné le A10 comme chars d’infanterie puis la production fut décidé en 1938.

Petite anecdote : initialement son nom était « Tank cruiser MkI heavy » puis « Tank, cruiser A10 MkI » et finalement le nom donné a la production ce chars (cherchant désespérément sont nom) fut « Cruiser MkII »

Sont service fut terminé en fin 1940.


autre version :


cruiser MkIIA (A10 MkIA) :
Une version simplifiant le ravitaillement en munition par le remplacement de la vickers,303 coaxial par une besa machine gun et une installation d'un boîtier radio blindée.
(les britanniques ont souvent eu du mal à ce décider, c'est pourquoi le chars est Cruiser MkIIA et en même temps une amélioration sur châssis du MkI ce qui donne : A10 MkIA ça peut nous montrer le niveau de compréhension qui faut avoir pour les espionner)

" />
cruiser MkIIA CS (A10 MkIA CS) :
Comme dans l'ancien article le CS (close support) est une version pour rattraper le manque de puissance explosif, le canon est le 3,7 (94mm) howitzer. Emport de 40 munition sous désignation HE et fumigène. (une composition de 40 munition et de 5 HE était le plus fréquent)

Caractéristiques :
(globalement se seront les même que le cruiser MkI A9.)

-Longueur: 5,5m Largeur: 2,6m Hauteur : 2,5m / pour un poids aux alentour de 14-15 tonnes tous dépendra des versions.

-Armé d'un canon QF 2pdr (40mm) et d'une mitrailleuse coaxial vickers.303, remplacé par une machine gun Besa a la version MkIIA à droite du conducteur.

-Tourelle avec système entièrement hydranlique.

-Propulsé par le moteur AEC 179 à essence pour 150chv, refroidissement liquide.
26Km/h sur route 13Km/h sur tout terrain . Autonomie 160Km.

-Moteur auxiliaire pour la recharge batterie et activation du ventilateur du radiateur de refroidissement.

-Le châssis reste le même, système de suspension identique, utilisation du triple boggie a roue inégale, système de frein identique et entrainement par pignon arrière.


Vicker.303 et machine gun Besa., nous allons survoler l'histoire de ses deux mitrailleuses pour avoir une comparaison de leur efficacité en chars.

Vickers,303 : l'histoire et les versions cal.50

en 1896, la firme vickers rachète l'ancienne société de développement de mitrailleuse, modernisant le modèle de son prédécesseur (créé par Hiram Stevens Maxim), en l'allégeant et en la fabriquant dans un alliage beaucoup plus fiable, elle fut adoptée par l'armée britannique en 1912, très appréciée pour la cadence de tir et la robustesse de cette arme, capable de tirer pendant plusieurs heures sans enrayer... elle traversa les deux guerres, sont service s’arrêta en 1968.

Nous allons nous intéresser à une variante précise, qui fut développée comme mitrailleuse naval, de véhicule d'assaut et DCA.

La vickers .50 machine gun, similaire a la vickers .303 c'est une adaptation pour passer en calibre 50, de 7,7mm à 12,7mm malheureusement elle n'était pas plus efficace que ses cousines américaines.

Le calibre 50 vickers évolua sous plusieurs versions, Vickers .50 MkII, Vickers .50 MkIV, Vickers .50 MkV et la version MkIII qui fut utilisé en DCA naval. (pour celle la je ne vais pas m'y intéresser)

MkII : mitrailleuse plus légère, refroidissement allégé et refroidissement perforé. Entrée en service en 1933, elle servira dans tous les tanks, en 1934 dit obselet elle sera enlevée de tous les véhicules en 1944.

MkIV et MkV sont des améliorations pour les chars léger britannique, certaines seront utilisées durant la guerre en Afrique du nord sur des camions par le « desert group long range ».
MkIV:
-600 coup
-58lbs (26,308kg)
MkV:
renforcement de la structure MkIV avec support universel pour tous véhicules blindé et alimentation possible à gauche et à droite de l'arme.
-500-600 coup
-63lbs (28,576kg)

Vickers MkV class D : export d'une version agrandie de la version MkIII avec support de mise en place sur AA universel, simples ou doubles.

Caractéristiques : refroidissement liquide, 500 coup par minute, 52lbs (23,6kg) plus lourd que la MkI,303 ce qui est logique. (la pognée était plus grosse et un système de montage rajouté)


Machine Gun Besa
 :
Une adaptation de la mitrailleuse tchèque MG37 spécialement conçu pour les véhicules. (coaxial ou autre montage)
Le mécanisme interne de cette mitrailleuse ressemblait étrangement beaucoup a celui de la très connu mitrailleuse britannique légère "BREN". (qui était également issu d'une conception tchèque. (halalala ils étaient fort les tchèques en conception d'armement)
La mitrailleuse Besa était très apprécié pour ça fiabilité dans le temps, un énorme travaille et coût de métal était demandé pour réaliser une telle mitrailleuse. Ça production sous licence britannique commence en 1939, elles furent utilisée aussi par l'armée d'Irlande.
elle n'avait nullement besoins d'être changée en calibre 303 comme elle utilisait des munitions 7.92 largement utilisées par les allemands.

Caractéristique et Version :

Automatique, 47 lb (21kg) vide , munition 7,92x57mm Mauser, calibre 7,9mm , cadence 500-800 coup par minute, vélocité 823m/s, refroidissement à air.
(version 15mm : une version pour plus de puissance de feu, une conception américaine.)

MkI : 450-750 coups/min (1940 juin)

MkII : 500-800 coups/min (1940 juin) un frein de bouche (suppresseur des flashs de lumière), canon court (avec manche) pour une plus grande dissipation, récepteur enlevé.

MkIII : (août 1941) 750 coups/min le sélecteur a été simplifié, en réalité MkII*, mais pour une simplification de production ce fut MkIII.


État de service du cruiser MkII :

Pour le cruiser MkII malgré une amélioration, il resta sur la structure du MkI et était un chars construit pendant la dépression, un chars « pauvre ». les performances étaient tout aussi désastreuse en France (tout terrain), en Afrique grâce au désert la mobilité du chars était plus accrue il était meilleur mais restera tout aussi vulnérable que ses ennemies, en plus du problème de chenille la motorisation était non suffisante pour le chars, malgré une amélioration on peut en conclure que le cruiser MkII montre encore plus de défauts que le Cruiser MkI.

Il a combattu en France dans la British Expiditionary Forces (BEF). 31 livrés dans la 1er division blindée.

il a Également combattu en Afrique du nord à la défense de Tobrouk 1941, Mais aussi en décembre 1940 à l'offensive italienne et a combattu jusqu'en Libye et l’Abyssinie pendant l’opération Compass.

Pour finir, en Grèce, 60 mark IIA envoyé à la 3e RTR (régiment tank royal), leur canon QF 2 livres c'est montré combatif face au reconnaissance blindée allemande et au panzer I et II, mais sont pouvoir destructeur commençait a être confronté a des sérieux adversaire "le Pak 36 Allemand", face au PzIII, Dans ces conflits la plupart des MkII ont été perdu ( certains handicapés par les problèmes technique que donnait les chenilles qui se tordait) ou abandonnés, en 1941 on donnerait ses pertes sur un total de 90% à 100%.
De plus un nouveau problème fut découvert, le manque d’accessibilité des trappes d'évacuation de ces chars... le problème ne sera pas résolu avant bon nombre d'année...(Une maladie des chars Anglais)


Cruiser MkII livré à la BEF


Cruiser Mk.IIA CS en mai 1940 dans la BEF 1er division blindée.


Cruiser Mk.II qui défendit Tobrouk durant l'invasion italien en décembre 1940.




Cruiser Mk.IIA durant l’opération Compass, la contre offensive des britannique en libye janvier 1941, les derniers survivants ont été enlevés du service après 1941.



Cruiser Mk.IIA en Grèce dans le 3e RTR 60 livré en avril 1941 de l’Afrique du nord par bateaux au sud de la Grèce.

Source : wikipédia, world war II, tank encyclopedia, military factory, www.ima-usa, vickersmachinegun, world.guns.ru, www.netherlandsnavy.nl



Les articles seront en Spoiler comme celui ci, le prochain sera le cruiser MkIII!.

ps: si certains ont des annecdotes ou des infos personelles sur les chars présentés sur ce poste n’hésitez pas a me les dire pour les vérifier et les rajouter. (je pense faire pour plus-tard une version PDF de tous les doc Cruiser pour bien finaliser)

Articles édités: cruiser MkI: pignon d'entrainement a l'arrière (rajout de l'info)


Dernière édition par beckert le Lun 29 Fév - 11:52, édité 19 fois
avatar
jetsartizen
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 306
Date d'inscription : 14/06/2015
Age : 19
Localisation : Normandie, j'ai juste 71 ans de retard :p

Re: L'arbre des chars Cruisers

Message par jetsartizen le Sam 22 Aoû - 23:30

superbe, vivement les prochains ;)
avatar
Sokolov
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 856
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 26
Localisation : Région de Paris, France

Jeu vidéo préféré : War Thunder

Re: L'arbre des chars Cruisers

Message par Sokolov le Dim 23 Aoû - 15:46

Wow :) super, bien documenté, bien écrit, clair et précis. On attend la suite! :)


________________________________________________________________________________



- [REM] Sokolov -
Bureau de commandement, membre fondateur
 _ _ _
avatar
beckert
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 318
Date d'inscription : 10/07/2014
Age : 20
Localisation : dans un chars en tant que mécanicien

Re: L'arbre des chars Cruisers

Message par beckert le Lun 29 Fév - 11:04

Voila! vous me direz enfin!

Le cruiser MkII est rajouté en spoiler, pour celui la j'ai un manque d' infos et de confirmation pour le paragraphe sur les vickers et Besa, n'hésitez pas à m'informer si vous avez des infos.

et je cherche une image de présentation de cruiser MkII (A10) celui avec une vickers et non avec une besa, en noir et blanc.

et je vais également rajouter des image de présentation pour les besa et vickers.

ps: je galère à chaque fois pour la mise en forme^^ sur le forum, dsl si certaine chose ne sont pas très bien disposées.

Contenu sponsorisé

Re: L'arbre des chars Cruisers

Message par Contenu sponsorisé


    La date/heure actuelle est Sam 16 Déc - 6:11