Forum [REM] : La communauté

Bienvenue sur le forum officiel de la [REM] soldat !

La [REM] est désormais ré-ouverte au recrutement !

Rejoignez-nous en vous inscrivant ici.



Afin de ne pas rater la newsletter de notre forum, veuillez ajouter l'adresse mail de notre administrateur fr_Jagdmeister à votre liste de contact :
fr.jagermeister@gmail.com .

Forum [REM] : La communauté

REMEMBER WORLD WAR II : le devoir de mémoire et de reconstitution historique

Suite au passage à la nouvelle version phpBB "Invision" du forum, il se peut que quelques bugs d'affichage subsistent. Merci de les signaler en cliquant sur ce lien ! Bien à vous, fr_Jagdmeister
La communauté [REM] vous souhaite la bienvenue sur son forum ! :D
La XXIXe reconstitution de batailles historiques [REM] organisée par Thibautc se tiendra les soirs du week-end du samedi 1er et dimanche 2 avril à 20h : [Edition Spéciale - Kharkov 1943] (2/2) "Comme une revanche - La contre-attaque du SS-Panzerkorps !" (10-15 Mars 1943)
« Les sanglots longs des violons de l'automne, blessent mon coeur d'une langueur monotone... »
Google translator shortcut

Les posteurs les plus actifs de la semaine

Qui est en ligne ?

Il y a en tout 2 utilisateurs en ligne :: 0 Enregistré, 0 Invisible et 2 Invités :: 1 Moteur de recherche

Aucun


[ Voir toute la liste ]


Le record du nombre d'utilisateurs en ligne est de 34 le Dim 1 Nov - 6:04

Derniers sujets

Octobre 2017

LunMarMerJeuVenSamDim
      1
2345678
9101112131415
16171819202122
23242526272829
3031     

Calendrier Calendrier

Actuellement sur Mumble


Le cuirassé Provence

Partagez
avatar
Lebougnat
Collaborateur [REM] - Asso. droit local
Collaborateur [REM] - Asso. droit local

Nombre d'obus tirés : 66
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 23
Localisation : Sur le Jean-Bart

Jeu vidéo préféré : War Thunder World of Tank World of Warships

Le cuirassé Provence

Message par Lebougnat le Mar 20 Juin - 14:48



Le Cuirassé Provence







Le cuirassé Provence est un cuirassé de type Dreadnought de la classe Bretagne, lancé en 1913, qui servit pendant les deux guerres mondiales en Méditerranée. Le capitaine de vaisseau Jean Cras fut son commandant en 1927-1928



Caractéristique

Quille posée : le 1er mai 1912

Lancement : 20 avril 1913

Armé : juin 1915

Sabordé le 27 novembre 1942

Ferraillé en 1943(fin en 1949)

Équipage : 1133 hommes

Longueur : 166m

Maitre-bau : 27 m

Tirant d’eau : 23 500 t

Propulsion : Turbines Parsons à engrenages actionnant 4 hélices

Puissance : 43 000 cv

Vitesse : 21.5 nœud (40 km/h)

Blindage : 400mm en tourelles

180 à 260 en ceinture

60 mm en pont

314 en kiosque

Armement : 5 tourelle double de 340 mm (2 avant dite de chasse, 1 centrale et 2 arrière dite de retraite)

14 pièces simple de 138 mm sur la coque

8 pièces simple de 100 mm anti-aérien sur tourelle

6 double mitrailleuses anti-aérienne de 13.2 mm

Rayon d’action 13 000 km a 10 nœuds



Grands moments :



20 janvier au 17 avril 1939 : grand carénage

4 mai 1939 : affecté en mer Méditerrané

1 juin 1938 : quitte le port de Brest destination Toulon le 15

1 juillet 1939 : devient navire amiral de l’escadre de Méditerrané

3 au 18
septembre 1939 : suite à une avarie, fait escale à Gibraltar

5 octobre 1939 : revient à Toulon

4 au 15 décembre 1939 : exercice entre Toulon et Gibraltar

22 décembre 1939 ; le contre-amiral Bouxin hisse sa marque

24 janvier 1940 : quitte Toulon

30 janvier au 11 avril 1940 : reste basée à Dakar

11 avril 1940 : Création de la 2eme division de ligne avec le Bretagne, le Loraine et le Provence

27 au 29 avril 1940 : escale de la flottille à Alger

3 mai 1940 : mouille à Alexandrie, incorporée à la force X de l'amiral Godfroy.

15 mai au 19 mai 1940 : exercices avec la Mediterranean Fleet britannique

3 juillet 1940 : Mers el Kebir
16 h58 un fragment explose sur la tourelle du Dunkerque et détruit la conduite de tir tuant l’officier.

17 h30 un obus de 380 mm touche l’arrière du bâtiment, crée un incendie dans la soute à munitions de la tourelle V qui doit être noyé et devient inutilisable, un peu plus tard la tourelle IV doit subir le même sort, un des deux canons de la tourelle III est détruit.

4 juillet 1940 : 2h30 les incendies sont éteints et le bilan est de 3 morts et plusieurs blessés.

Le 8 août 1940 : la 2e division de ligne, dont le Provence est la seule survivante, est dissoute.

23 aout 1940 : début des travaux de réparation

6 novembre 1940 : départ d'Oran escorté par 5 torpilleurs du type Le Hardi. Il porte alors les marques de neutralité, peintes sur ses tourelles II et IV.


8 novembre 1940 : arrivée à Toulon pour réparations sommaires puis mouille à côté du Commandant Tesle et du Condorcet sortis de la flotte active.

27 novembre 1942 : le bâtiment est sabordé mais les pièces ne sont pas détruites

Les Italiens commencent le démantèlement du navire

Les canons de 340 mm seront retirés pour être installés en tant que batterie côtière au cap Cépet à Saint-Mandrier-sur-Mer.

Avril 1943, les travaux de démantèlement sont déjà bien avancés

28 aout 1944 libération du port de Toulon par les alliés il ne reste plus que la coque qui a était coulée pour bloquer le port


Voici deux vidéos qui montrent le cuirassé Provence lors de son entrainement en 1938
Vous pourrez découvrir comment sont calculés les tirs, le fonctionnement des pièces d'artilleries ...


Part 1





Part 2








En savoir plus :

La construction fut lancée le 20 avril 1913 à Lorient et il fut mis en service en juin 1915, Lors de la 1ère guerre mondiale il servit en méditerranée avec ses deux Sister ships : le Bretagne et le Lorraine mais ne prit part a aucun combat. En effet le conflit ayant lutter vers une lutte anti sous-marine. En 1919 il est touché par une vague de mutinerie alors qu’il est basé en mer noir pour lutter contre les Bolcheviks
Au sortir d'un grand carénage qui a duré du 20 janvier au 17 avril 1939, le cuirassé est armé à effectif de guerre. L'opération commence le 4 mai et s'achève le 17. La Provence est alors affectée en Méditerranée : elle quitte Brest le 1er juin et atteint Toulon le 15, via via Gibraltar et Casablanca.
Le navire réalise ensuite quelques exercices au large de Toulon, puis commence une série de rotations entre Toulon et Gibraltar, du 4 au 15 décembre. Le 22, le contre-amiral Bouxin, commandant de la 2e division de ligne, hisse sa marque sur le cuirassé.
La Provence quitte Toulon le 24 janvier et est ainsi basée à Dakar du 30 janvier au 11 avril 1940. Elle quitte ce jour-là le port sénégalais et prend la direction de Mers-El-Kébir, à l'ouest d'Oran, où elle doit être basée avec d'autres bâtiments de ligne. Cette décision a été prise à la suite de la possibilité de l'entrée de l'Italie dans le conflit. Le cuirassé atteint le port algérien le 16 du même mois. Elle est rejointe deux jours plus tard par ses jumeaux, la Bretagne et la Lorraine, et composent la 2e Division de ligne. La Provence en est le navire amiral, sous les ordres du contre-amiral Bouxin.
La division au complet quitte le port le 26 avril et fait escale à Alger du 27 au 29, puis mouille à Alexandrie le 3 mai, date à laquelle elle est incorporée à la force X de l'amiral Godfroy. Du 15 au 19, elle mène des exercices avec la Mediterranean Fleet britannique.
Devant la montée des tensions avec l'Italie et l'imminence de son entrée en guerre, la Provence et la Bretagne sont extraites de la force X, retirant donc la Lorraine de la 2e division de ligne. L’objectif est de renforcer la flotte dans la partie ouest du théâtre méditerranéen. La division quitte donc le port égyptien le 20 mai et atteint Mers-El-Kébir le 27, après une escale à Bizerte du 23 au 25. La division est alors placée sous les ordres du vice-amiral d'escadre Gensoul, qui se trouve déjà à Mers-El-Kébir avec l'escadre de l'Atlantique : les cuirassés Dunkerque (navire amiral) et Strasbourg.
Le 3 juillet 1940, en seconde partie d'après-midi et après des négociations sans résultats, une escadre anglaise bombarde les navires français stationnés à Mers-El-Kébir, dans le cadre de l'opération Catapult. Les navires français tentèrent de répliquer.
La Provence devait appareiller en seconde position, après le Dunkerque, mais ce dernier ayant été touché dès le début de l'action et évoluant très lentement, le commandant de la Provence, le Capitaine de Vaisseau Barois, ordonna de larguer les amarres tout en prenant garde de ne pas gêner le Dunkerque.
La Provence répliqua alors rapidement au tir britannique, et ce dès 16 h 58, en tirant par-dessus le Dunkerque. Elle tirera 23 coups de 340 mm, avec respectivement ses tourelles I, II et IV. La tourelle III ne pouvant tirer, gênée par la tour du Dunkerque, et la tourelle V subissant plusieurs avaries d'alimentation électrique, et les rares fois où elle fut en mesure de tirer, elle fut également gênée par le Dunkerque. Le tir de la Provence est nourri mais inefficace, tirant trop court - à 12 000 mètres, alors que l'escadre ennemie tirait depuis 16 000 mètres - et ne put être corrigé à cause des dégâts subis rapidement. Cependant, un rapport anglais affirme que des obus de gros calibres tirés par la Provence ont encadré le navire amiral de l'escadre anglaise, le cuirassé Hood, des éclats blessant deux marins à bord de ce dernier.
En effet, après le départ de la dixième salve du cuirassé, le fragment d'un obus ayant explosé sur la tourelle II du Dunkerque frappa le sommet du tripode de la Provence, en plein dans le poste de conduite de tir des 340, tuant presque sur le coup l'officier, le lieutenant de vaisseau Cherrière, qui eut tout juste le temps d'appeler le blockhaus de tir pour demander à son adjoint de prendre la suite des opérations. Le télépointeur pu néanmoins faire partir encore deux salves, avant de devenir inutilisable à cause des dégâts subis et de la fumée environnante.
Entretemps, le cuirassé avait subi d'autres dommages. En effet à 17 h 3, un obus de 380 mm ennemi touche l'extrême arrière du bâtiment, explosant à l'intérieur, créant un début d'incendie et sectionnant une canalisation de vapeur alimentant le treuil arrière. L'équipe de sécurité tenta d'intervenir pour isoler la conduite endommagée, mais la vapeur et la fumée rendirent son travail impossible. La montée rapide de la température fit chauffer la paroi de la soute à munitions de la tourelle V, le commandant donna l'ordre de la noyer. Rapidement la situation devint critique et il fallut faire de même pour la tourelle IV. Un impact a également endommagé un des deux canons de la tourelle III, le rendant inutilisable, si la tourelle avait été en mesure de tirer.
Les dégâts causés par l'obus ayant explosé à l'arrière - une plaque de blindage ayant été décollée à bâbord - conjugués à l'enfoncement du navire à la suite du noyage des soutes, firent que la mer commença à s'engouffrer par le trou béant laissé par la plaque de blindage, stoppant une dynamo. Malgré cela, le cuirassé avait réussi à quitter le quai, et l'ennemi ayant suspendu ses tirs, le commandant de l'escadre lui demanda de mouiller.
L'équipage continua de s'activer pour éteindre les incendies, qui faisaient encore rage avant la nuit, l'arrière du cuirassé encore enveloppé de fumée et de vapeur. De plus, l'eau continuait d'envahir le navire par cette zone. Face à cette situation, le navire gravement endommagé, le contre-amiral Bouxin donna l'ordre au commandant Barois d'échouer le bâtiment pour éviter sa perte. La Provence est donc échouée par 10 mètres de fond entre Roseville et Sainte-Clothilde, l'équipage continuant sa lutte contre les incendies de l'arrière, qui ne furent vaincus qu'après deux heures de lutte et le concours de deux remorqueurs.
Ces derniers se mirent ensuite à la tâche de vidanger le bâtiment, mais le volume d'eau pompé étant inférieur à celui qui rentrait par la brèche, et le niveau de la mer ayant atteint les casemates de 138 mm à l'arrière, l'opération était vaine. Aussi, le commandant du bâtiment reçut l'ordre de fermer les portes étanches, d'éteindre les chaudières, puis de faire évacuer le cuirassé. Les opérations furent achevées à 2 h 30 le 4 juillet. Le bâtiment compte alors trois morts et plusieurs blessés.
Le 6 juillet, l'aviation embarquée britannique revient sur Mers-El-Kébir pour achever le Dunkerque, dont l'état-major a affirmé à la presse locale que les dégâts étaient minimes afin de rassurer la population. Les Anglais lancent donc cette opération, avec succès. Les avions britanniques n'attaqueront pas la Provence, leur seule cible étant le Dunkerque.
Le 8 août, la 2e division de ligne, dont la Provence est la seule survivante, est dissoute.
Malgré des dégâts moins importants que le cuirassé Dunkerque, mais à cause d'une valeur militaire moindre, la Provence n'est pas la priorité de l'état-major quant à la réparation des unités endommagées par les Anglais. De plus, le port militaire de Mers-El-Kébir est encore inachevé et ses moyens sont réduits.
Néanmoins, les travaux sur la Provence débutent le 23 août, avec notamment pompage et déséchouage du bâtiment. Malgré une carène sale et déformée, le navire quitte Oran par ses propres moyens le 6 novembre, escorté par 5 torpilleurs du type Le Hardi. Il porte alors les marques de neutralité, peintes sur ses tourelles II et IV.
La fin à Toulon
Le 8 novembre, le navire arrive ainsi à Toulon où il passe au bassin pour de sommaires réparations. Il y est encore en janvier 1941. Il est par la suite mouillé aux appontements de Milhaud, puis plus tard à l'angle Robert, entre le transport d'hydravions Commandant Teste et le cuirassé Condorcet. En gardiennage d'armistice, le navire ne fait plus partie de la flotte « active » et ne quittera plus son appontement. Il est néanmoins entretenu par un équipage réduit.
Le cuirassé est affecté comme caserne à la Division des Écoles créée le 1er janvier 1942, le contre-amiral Jarry y hissant sa marque le 17 du même mois. Le navire reste désarmé par décision de la Commission italienne d'Armistice.
Le 27 novembre 1942, la flotte se saborde à la suite de la tentative de saisie par l'armée allemande : l'opération Lila. La Provence est abordée par une équipe de prise allemande. Le commandant parlemente pendant que dans les fonds les hommes s'activent en mettant en place puis en déclenchant des charges explosives qui ouvrent plusieurs voies d'eau et réalisent aussi d'importants dégâts. Le navire coule droit, mais son artillerie principale n'a pu être sabordée.
Étant donné son âge et l'importance de ses dommages, la Provence est immédiatement la cible des ferrailleurs italiens dont les autorités partagent l'occupation du port avec les Allemands. Les travaux sont réalisés sur place. Certains canons de 340 mm seront retirés pour être installés en tant que batterie côtière au cap Cépet à Saint-Mandrier-sur-Mer.
En avril 1943, les travaux de démantèlement sont déjà bien avancés : le mât arrière, une partie du mât tripode et une partie des superstructures ont déjà été démontés, mais l'artillerie principale est encore en place. Deux mois plus tard, il ne reste que la majeure partie de la coque et les barbettes des tourelles de 340 mm du cuirassé, avec une partie des tourelles I et II. Le 11 juillet, ce qui reste de la coque est renfloué par les Italiens pour être démoli. Quand les alliés libèrent Toulon le 28 août 1944, ce qui restait de sa coque, la majeure partie, avait été coulée par les Allemands pour bloquer le port. Elle sera renflouée et démolie en avril 1949.
Lors du débarquement de Provence en 1944, la batterie côtière fut engagée par les vaisseaux alliés, avec au moins un cuirassé ou croiseur lourd tirant sur batterie chaque jour. Le cuirassé Lorraine des Forces françaises libres, un sister-ship du Provence et montant le même type de canon, était le premier vaisseau à engager. La batterie a été finalement réduite au silence le 23 août.
 
Source Jean Guiglini et Robert Dumas, Les cuirassés français de 23500 tonnes, 221p, Édition Les 4 Seigneurs, 1980.
https://fr.wikipedia.org/wiki/Provence_(cuirass%C3%A9)


Dernière édition par Lebougnat le Mer 21 Juin - 15:41, édité 1 fois
avatar
Sokolov
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 855
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 26
Localisation : Région de Paris, France

Jeu vidéo préféré : War Thunder

Re: Le cuirassé Provence

Message par Sokolov le Mar 20 Juin - 14:57

Très intéressant, merci pour l'article! 
Attention par contre à bien te relire, dans l'optique où je publierai bientôt les articles comme celui-ci sur la page FB il faudrait que ceux-ci soient les plus nickels possible. Ce ne sont pas des fautes gênantes mais ça influe sur la perception qu'un lecteur aura de l'article :)
Merci à toi!


________________________________________________________________________________



- [REM] Sokolov -
Bureau de commandement, membre fondateur
 _ _ _
avatar
Lebougnat
Collaborateur [REM] - Asso. droit local
Collaborateur [REM] - Asso. droit local

Nombre d'obus tirés : 66
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 23
Localisation : Sur le Jean-Bart

Jeu vidéo préféré : War Thunder World of Tank World of Warships

Re: Le cuirassé Provence

Message par Lebougnat le Mar 20 Juin - 20:55

Salut merci soko

J ai pourtant fait vérifie a un correcteur , si tu trouve des faute n'hésite pas a les corrigé
avatar
Arioviste
Membre [REM]
Membre [REM]

Nombre d'obus tirés : 177
Date d'inscription : 31/03/2015
Age : 23

Re: Le cuirassé Provence

Message par Arioviste le Mer 21 Juin - 6:25

Sympa et intéressant merci à toi.
avatar
novi62_fils
Officier [REM]
Officier [REM]

Nombre d'obus tirés : 789
Date d'inscription : 07/11/2013
Age : 20
Localisation : Pas-de-Calais

Re: Le cuirassé Provence

Message par novi62_fils le Mer 21 Juin - 8:49

Effectivement article fort sympathique, avec des illustrations clair.

J’essaierais de te corriger les fautes un peu plus tard dans la journée
avatar
Lebougnat
Collaborateur [REM] - Asso. droit local
Collaborateur [REM] - Asso. droit local

Nombre d'obus tirés : 66
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 23
Localisation : Sur le Jean-Bart

Jeu vidéo préféré : War Thunder World of Tank World of Warships

Re: Le cuirassé Provence

Message par Lebougnat le Jeu 22 Juin - 14:10

Quelque photos d un magazine




et son sister ships ( bateau de même classe )




et un navire plus moderne

avatar
Sokolov
Fondateur et administrateur [REM]
Fondateur et administrateur [REM]

Nombre d'obus tirés : 855
Date d'inscription : 07/12/2013
Age : 26
Localisation : Région de Paris, France

Jeu vidéo préféré : War Thunder

Re: Le cuirassé Provence

Message par Sokolov le Jeu 22 Juin - 15:09

Classe merci :) 


________________________________________________________________________________



- [REM] Sokolov -
Bureau de commandement, membre fondateur
 _ _ _
avatar
Lebougnat
Collaborateur [REM] - Asso. droit local
Collaborateur [REM] - Asso. droit local

Nombre d'obus tirés : 66
Date d'inscription : 24/11/2015
Age : 23
Localisation : Sur le Jean-Bart

Jeu vidéo préféré : War Thunder World of Tank World of Warships

Re: Le cuirassé Provence

Message par Lebougnat le Mar 11 Juil - 23:30

Voici une video d un jeune videaste que je suis

Il parle du Bretagne le sister ships du Provence



n hésitè pas a lui laisse un pti commentaire il fait de belle chose

Merci ;)

    La date/heure actuelle est Lun 23 Oct - 2:56